keyboard_arrow_up
0596 55 97 01 Contactez-nous

arrow_forward LE 1er DÉBAT SUR LES ENJEUX DU VEILLISSEMENT

Le 26 septembre 2013, la CRSA a pu organiser son 1er débat public sur « les enjeux du vieillissement de la population à la Martinique ». Il s’est tenu à Madiana sous le Haut Patronage de la Ministre Déléguée à l’Autonomie Michèle DELAUNAY; l’occasion de prolonger les réflexions menées lors du forum du 27 octobre 2011 sur la Prescription médicamenteuse chez les personnes âgées.

La problématique du vieillissement de la population est un enjeu majeur auquel il faut trouver des réponses pragmatiques. La société Martiniquaise est en effet confrontée à un mouvement démographique qui s’amplifie depuis plusieurs années et caractérisé par :

  • La diminution de la population nourrie par une chute de la natalité
  • L’augmentation de la mortalité et du flot continu d’émigration.

Les jeunes partent et les plus âgés arrivent, aggravant encore le vieillissement général. Quelques chiffres-clés:

  • En 2007 les moins de 20 ans représentaient 28% de la population, les plus de 60 ans, 19% et les plus de 80 ans, 4%.
  • En 2040, les moins de 20 ans seront 20% mais les plus de 60 ans, représenteront 40% de la population et les plus de 80 ans 12%.

La Martinique, plus jeune département de France dans les années 1950, sera l’un des plus vieux à partir de 2040. Le défi se résume en une question : en vieillissant, comment pourra-t-on vivre en bonne santé en Martinique et bénéficier d’une qualité de soins avec moins de moyens dans une société moins active ? Plusieurs problématiques se posent :

  • L’adaptation psychologique ;
  • La réduction de la population active et de la main d’œuvre disponible ;
  • La construction et la répartition d’infrastructures d’accueil et spécialisées ;
  • Le financement de l’aide sociale, des services à la personne et du maintien à domicile
  • Le financement des séjours en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) et la couverture médicale et médico-sociale ;
  • L’effritement de la solidarité et l’accroissement des inégalités…

Le débat a permis à plus de 500 personnes de s’exprimer et d’entendre des avis d’experts et de professionnels aux compétences diverses : parcours de santé, de soins de vie, accès aux soins, prévention, adaptation architecturale du logement, maintien à domicile… Le débat a été retranscrit mot à mot, puis a fait l’objet d’une brochure. La CRSA a souhaité une évaluation à chaud qui a été réalisée par l’Observatoire régional de la santé (ORS) de la Martinique. Les questionnaires remplis par les participants en fin de journée ont permis de dévoiler les avis (majoritairement très positif) des participants. Les questions posées par les participants ont aussi été relevées. Elles retracent leurs préoccupations, par exemple :

Sur le parcours de santé :

  • « Sera-t-il possible d’optimiser la prise en charge des personnes âgées par une meilleure gestion du territoire ? »
  • « Les personnes âgées vivant en campagne vivent-elles plus ou moins longtemps que celles qui résident en ville ? »

Sur le parcours de vie et la dimension sociale :

  • « Quels sont les projets en termes d’organisation des transports collectifs sur l’ensemble du territoire de la Martinique, dans le respect des habitudes de proximité? »

Sur les Entreprises créées pour répondre aux nouveaux besoins de la Personne vieillissante :

  •  » Aujourd’hui nos personnes âgées souffrent de solitude, nos jeunes de l’inactivité. Pourquoi ne pas associer les deux en créant des emplois d’une part et d’autre part en apportant une présence auprès des Personnes âgées ? »

Le thème du débat a ensuite donné lieu à plusieurs réunions et colloques organisés par d’autres organismes comme le Conseil Economique et Social Régional et la Chambre de Commerce et d’Industrie. Partager et faire circuler la réflexion étaient parmi les objectifs poursuivis : Ce fut donc une réussite. 

COPYRIGHT ESPACE DE REFLEXION ETHIQUE DE LA MARTINIQUE - Mentions légales | Contact | Market One Conception graphique et développement