keyboard_arrow_up
0596 55 97 01 Contactez-nous

arrow_forward La Stratégie Nationale de Santé (SNS)

Cette opération a été lancée par la Ministre des Affaires sociales après la présentation des grandes orientations de la Stratégie Nationale de Santé. Cette dernière définit le cadre de l’action publique pour les années à venir. La SNS devait donner lieu à l’organisation de débats en région, la Ministre ayant confiée aux ARS le soin de mobiliser l’ensemble des acteurs et usagers avec, si souhaité, l’appui des CRSA. En Martinique, l’ARS a organisé 5 débats :

Nord Atlantique 17 décembre 2013 Marigot Périnatalité  
Nord Caraïbe 19 décembre 2013 Saint-Pierre Accès aux soins,
lutte contre les inégalités de santé
 
SUD 07 janvier 2014 Marin Maladies chroniques  
Centre 09 janvier 2014 Fort-de-France Maladies mentales et addictions  
Débat Régional 23 janvier 2014 Fort-de-France Construction du parcours de santé et de soins de premier recours

 

Le 20 février 2014, au cours d’une Commission permanente spécialement consacrée, le Directeur Général de l’ARS a procédé à la restitution orale de ces débats. Il a également remis deux documents officiels: « Synthèse des Débats Publics » et « Les 12 Objectifs prioritaires de l’ARS ». En conclusion de cette réunion, l’ARS et la CP ont procédé au choix des 5 points-clé devant faire l’objet de fiches de synthèse en 3 rubriques (Constat-Objectifs-Descriptif), conformément aux instructions ministérielles.
Les 5 points retenus sont :

  • Prévention et Education pour la santé
  • Accès aux soins
  • Démographie médicale et paramédicale
  • Elaboration de Parcours de santé
  • Renforcement de la démocratie sanitaire.

Ces fiches, conformément aux instructions du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, ont été rédigées par la CP en concertation avec l’ARS. Elles ont été adressées au DGARS le 25 février 2014, pour transmission au Ministère, conformément aux instructions.

La CRSA voudrait insister sur 3 points qui lui ont semblé essentiels pour la santé en Martinique :

  • L’accès aux soins.

Au cours des débats, de véritables cris de détresse ont été lancés par la population sur ce thème avec, pour certains, un « quasi renoncement » aux soins. La CRSA souligne la forte nécessité que des progrès tangibles et rapides soient constatés dans l’accès aux soins, qu’ils soient urgents ou programmés.

  • La Prévention

Les participants semblent convaincus de son importance. La lisibilité des actions, leur réalité, leur régularité et leur financement, doivent permettre leur évaluation. Les résultats doivent être mesurés étant entendu qu’ils ne peuvent être constatés qu’à moyen et long termes.

  • La démographie médicale.

Des solutions ont été recherchées, proposées et retenues pour pallier l’insuffisance et /ou l’absence de personnels médicaux et paramédicaux ; une problématique vieille de plus de 20 ans. En la matière, le Pacte Santé Territoire n’a pas été mis en œuvre ainsi que cela était espéré. Les quelques actions qui existaient en direction des étudiants en médecine semblent être tombées dans l’oubli avec le départ à la retraite du médecin qui les avait en charge. De plus, à 10 ou 15 ans, ces solutions ne seront pas suffisantes dans notre région et probablement dans notre inter-région si le problème de la formation des personnels. Par ailleurs, résoudre le problème de la formation, c’est aussi aider le développement de la recherche dans notre région. Les thèmes spécifiques ne manquent pas comme les conséquences des pesticides sur la santé, dont le Chlordécone.

COPYRIGHT ESPACE DE REFLEXION ETHIQUE DE LA MARTINIQUE - Mentions légales | Contact | Market One Conception graphique et développement